Retour Accueil                                                                                  Page suivante

                       Vous trouverez dans ce tableau un bref résumé de tout ce que l'on peut apprendre en feuilletant ce registre. Sur les 198 pages qu'il contient,    je vous en présente 100. Les années qui ne figurent pas dans ce tableau n'offrent pas d'intérêt particulier.

Année 1705

Première année couverte par le registre. Sur la première page, le curé Delescluze, qui arrive à la paroisse, note ses impressions. Il précise en outre "J'appris que de temps immémorial c'estait l'usage et coutume que les habitants agrevient par acte d'assemblée celuy d'entre eux que   Monsieur le curé choisissait pour remplir cette charge. Tous ceux qui ont succédé au dit Sauchet  ont été mis en place de notre choix et agréés   des habitants ..." Bien qu'appliquée par le curé Delescluze, nous découvrirons plus tard  que cette coutume était contraire aux écrits de l'église. Sur les   pages suivantes sont  inscrits tous les comptes: recettes des rentes, des   terres, des prés et des questes, ainsi que l'emploi des deniers, les  dépenses et les mises en exécution. On y trouve également des comptes   sur les années 1819 à1820!... Sur les pages 7 et 8, le curé Delescluze   lance un avertissement sur l'état dans lequel il a trouvé la paroisse.

Année 1706

"C'est dans cette année que l'église qui était dépourvue de toutes les choses nécessaires au sacrifice..." - "C'est aussi dans cette année que fut   fait et basty un presbitaire à neuf de fond en comble... " Monsieur le curé Delescluze a pris les choses en mains.

Année 1707

 La première page annonce la nomination de Louis Bouchez en charge de Marguillier. Suivent 5 pages de comptes.

Année 1708

 Nomination de Nicolas Cormier en charge de Marguillier. "Dans cette année, de l'ordonnance de Monseigneur le Cardinal de Noailles, nous avons fait construire la chapelle Sainte Anne dans laquelle nous avons placé les fonds baptismaux ..." Suivent 6 pages de comptes puis: "Pendant toute ceste année 1708, les petites escoles furent faites gratis à tous les enfants ... jusqu'à la fin de  juin 1709 que la misère fut si grande que toute la paroisse était dans une désolation estrème..."

Année 1709

   "C'est dans cette année le six janvier que les bleds gelèrent entièrement au nombre de douze cens arpens qu'il y avait sur cette paroisse ..." Suivent 7 pages de comptes.

Année 1710

 "A la veille d'une petite moisson le jour de Sainte Anne, il s'éleva un vent si impétueux qu'il battit et sescoua tous les bleds en sorte qu'il ne demeura que la paille et le tuyau, tous les grains couvrant le sol ..." Suivent 6 pages de comptes puis "Catalogue des livres que nous curé soussigné avons fourni pour l'instruction des enfants dans les petites escoles de notre paroisse ..."

Année 1711

Ou l'on apprend que le maistre des petites escoles était rétribué par le curé Delescluze "Un de mes amis voulant concourir à l'entretien d'un maistre d'escole qui avait cessé l'année dernière, le revenu du bénéfice ne pouvant plus me fournir les moïens de l'entretenir à mes propres frais comme je l'avais fait depuis 1705 en entrant dans cette cure, me vint trouver et m'offrit cent livres pourvu que je choisirais Jacques Charpentier..." La 2ème page est en partie consacré à l'année 1816!

Année 1712

 Sur les deux premières pages, le curé Delescluze établit la liste de différents objets qu'il a fait faire ou achetés, puis il précise: "Je ne mets pas le prix que cela m'a cousté parcequ'ils m'appartiennent et que je les preste seulement à mon église". Suivent 8 pages de comptes.

Année 1714

 En première page, il est question d'une rente datant de 1628: "...cette rente a toujours esté payée à l'église jusqu'en 1702, tous les comptes des marguilliers en font mention en recepte..." ainsi qu'une autre datant de 1647. Suivent 6 pages de comptes.

Année 1716

"Dans cette année a été fait distribution par nous curé de vingt cathéchismes à l'usage dans le diocèse à nos paroissiens chefs de famille qui n'en n'avaient point eu dans la première distribution pour l'instruction de leurs enfants ..." Suivent 10 pages de comptes.

Année 1717

Les deux premières pages sont intéressantes. "Monsieur le comte de Lannion, Baron et Pair de Bretagne, Président né des états de   Bretagne ... agé de 76 ans ou environ, mourut subitement dans son hotel rue St Sulpice, sa paroisse ou il fut inhumé le samedy, et fut fait un sevice solennel à La Houssaye un mois après ..." Suivent 9 pages de   comptes.

Années de 1718 à 1723

Elles ne revèlent rien de particulier, sinon la nomination du Marguillier. Par contre, on ne trouve plus de pages de comptes. On apprendra plus tard que les comptes sont établis en double exemplaires et déposés en 2 endroits.

Années de 1724 à 1731
Pas de lien

Durant ces années, le registre n'a pas été tenu à jour. Est-ce dû au départ ou au décès du Curé Delescluze? Toujours est-il qu'en 1733, c'est le curé Chapeau, Doyen rural, qui a charge de la paroisse et qui reprend le registre. (L'explication viendra dans la deuxième page des années 1732 - 1733)

Années 1732 et 1733

"Continuation du livre journal" ... "Pour me conformer aux bons desseins qu'avait conçu pour le bon ordre Louis Delescluze prêtre et mon prédécesseur ... énoncés dans son avertissement en tête de ce livre   journal, voyant que le dit journal n'était point rempli depuis le 26 xbre 1723, j'ai cru devoir le continuer pour perpétuer à la postérité la mémoire des choses ..." Le curé Chapeau, s'insurge contre la nomination des Marguilliers par son prédécesseur et rétablit son élection par les habitants, suivant les écrits écclésiastiques. Puis "... il a paru plus convenable d'inscrire les dits comptes sur un registre   particulier..."
 "... qu'il serait necéssaire de pourvoir avec sureté et pour toujours soit  à l'instruction de la jeunesse, à la célébration des divins offices ... soit à l'honnète entretien d'un maistre des petites escoles ... nous serions convenu de faire un acte public  ... qui énoncerait clairement et les obligations du maistre d'escole et celles des habitants..." Suivent 3 pages de texte d'ou il ressort que le maitre d'école était en tout le subalterne du curé, chargé entre autres de fonctions humiliantes.
  

Année 1734

Dons faits à l'église par Madame la Marquise de Saumery. - "L'année présente 1734 a été très pluvieuse et l'on craignait beaucoup pour les récoltes. Le 1er août, j'ay chanté une messe solennelle pour demander à Dieu la sérénité de l'air"

Fin année 1934
début année 1735

Ou il est question des faibles revenus de la Fabrique dus en partie aux terres labourables restées en friches, et de l'attribution de ces terres en bails à rente perpétuelles par adjudication

Fin année 1935
début
année 1736

Quelques dons et des réparations faites à l'église "... Dans le courant de l'année 1736, j'ay fait réparer le pavé de l'église aussi bien que les murs qui ont été crépis et enduits au dehors de l'église avec mortier de chaux et grès. Nota: Le chœur a été réparé et recarlé à neuf à mes dépens mais seulement jusqu'au cintre de la voute qui sépare le dit chœur de la nef."

Années 1737 à 1741

Réparations diverses (toiture du presbytère, murs du cimetière, bancs et pupitres de l'église) - Don de Mme de Saumery - Location des terres de l'église par adjudication aux plus offrants. Il est encore question de l'adjudication des terres de l'église pour un meilleur revenu. Il semblerai manquer beaucoup d'écrits justifiant les déclarations des habitants.

         

           Haut de page                                                                                                                                         Page suivante