Retour Accueil

                                  

          Le Baron Léon Renouard de Bussière est né à Strasbourg le 16 janvier 1808 de Paul-Athanase, banquier, et de Wilhelmine de Franck. Fin 1829, il est attaché au cabinet du Préfet du Bas-Rhin, le Baron Esmangard, jusqu’à la révolution de juillet 1830. Léon Bussière a 21 ans.
En 1831 et1832, il est attaché au Cabinet de Casimir Perrier, Ministre de l’intérieur, et Président du Conseil jusqu’à la mort du Ministre en mai 1832.
En 1835, il est attaché au Cabinet Guizot, Ministre de l’Instruction Publique, pendant 3 ans.
En 1835 et 1837, il siège au Conseil d’Etat, Auditeur de 2ème classe
           Le 5 juin 1837, il se marie avec Emilie Becker, fille d’Alexandre Becker, alors propriétaire du château de La Houssaye. Ils auront quatre enfants :
Jean-Frédéric, né le 3 octobre 1838 à La Houssaye, Capitaine des mobiles de la Loire. Il est tué le 24 novembre 1870 et inhumé à Saint Romain (Loire).
Valentine née en 1842.Elle épouse Eric Joly de Bammeville. Celui-ci deviendra maire de La Houssaye en 1900 jusqu’en 1916. Ils n’auront pas d’enfant. Elle décède en 1927 et est inhumée dans le cimetière familial.
Maurice (1845 – 1915). Il est reçu à Saint-Cyr 36ème  sur 261 candidats. Capitaine de cavalerie, il est marié avec Elisabeth Bourlon de Sarty. Ils auront une fille Marthe.
          Etienne, né en 1848, sous-lieutenant. Il est tué à Montmesly (Créteil) le 30 novembre 1780 et est inhumé à La Houssaye dans le cimetière familial. En 1838, il est nommé Chef de Cabinet du Ministre de la Justice et des Cultes et siège au Conseil d’Etat, Auditeur de 1ère classeEn 1841, il siège au Conseil d’Etat et est nommé Maître de Requêtes en service extraordinaire. Le 30 juin, il est nommé chef de cabinet du Garde des Sceaux, Monsieur Martin du Nord. Il s’est démis de cette fonction après avoir été élu Député du Bas-Rhin le 13 février 1842.
En 1842, il démissionne du Ministère de la Justice. Il ne sera pas réélu Député en juillet 1842 mais en 1845.
En 1846, il siège au Conseil d’Etat – Maître de requête en service ordinaire – jusqu’en 1873.
En 1848, le 27 octobre, il est élu Maire de La Houssaye. Il le restera jusqu’au 30 juillet 1854, date à laquelle il démissionne.
En 1842, le Conseil d’Etat est réorganisé. Léon de Bussière est nommé Maître de requêtes de 2ème classe, membre de la commission des archives communales et attaché à la section de l’Intérieur, rue de Rivoli.
En 1854, il est conseiller d’Etat, Commissaire du Gouvernement auprès du Sénat et du Corps législatif, fonctions qu’il a remplies jusqu’en 1870.
En 1863 et 1867, il est élu Conseiller Général du Bas-RHIN, Canton de Seltz.
          Le Baron Léon Renouard de Bussière décède à Vignolles le 17 février 1895 et est inhumé à La Houssaye dans le cimetière Protestant de la famille.
Pendant son mandat de Maire de La Houssaye, Léon de Bussière a laissé de nombreuses trace de son action au sein du conseil municipal. Donnant une certaine priorité à l’enseignement primaire, il parvient , malgré une forte opposition de son conseil et une action en justice intentée par le vendeur Monsieur Pelletier, à acheter une propriété pour y construire une école de garçons, celle-ci étant depuis toujours établie dans des locaux loués et non appropriés. Le bâtiment servira d’école primaire, de mairie et de logement pour l’instituteur. Plus tard, sur la même propriété sera construit le presbytère.
           En 1851, il lance des travaux d’assainissement en améliorant le réseau de fossés autour et dans le village. Puis il fait recenser les locaux insalubres permet l’amélioration des logement les plus insalubres. En 1852, il est à l’origine de l’achat d’une pompe à incendie, matériel faisant défaut à La Houssaye, ainsi que dans les villages voisins. Les pompiers étaient volontaires, le corps de pompiers ne sera créé qu’en octobre 18695.
          Le 5 juin 1853, pour une question de salubrité, le préfet enjoint au Conseil Municipal  de déplacer le cimetière implanté autour de l’église et donc au cœur de village. Monsieur de Bussière s’occupera d’acheter 3 terrains en dehors du village pour réaliser la construction d’un nouveau cimetière. Chrétien de confession Protestante, il réalise également un cimetière Protestant pour la famille de Bussière. Neuf membres de la famille de Bussière, dont une petite fille et son mari François Witt Guizot,  y sont inhumés, ainsi que son gendre, Monsieur Joly de Bammeville.
             En 1854, Monsieur de Bussière démissionne de son mandat de Maire. Le 24 septembre, son successeur Monsieur Quentin de Mimont loue “ son administration paternelle et éclairée... Il a toujours fait face à toutes les dépenses sans rien ajouter aux charges de la commune... ”. Malgré sa démission, Monsieur de Bussière restera conseiller pendant près de vingt ans. En 1871, il participe financièrement à l’emprunt fait par la commune pour payer la taxe de guerre imposée par les Allemands. En 1873, il fait une donation au bureau de bienfaisance de la commune. Le 29 mai 1904, le Conseil Municipal, sous le présidence de Monsieur le Maire Joly de Bammeville, décide de donner son nom à la “ Grande Rue ” du village, qui longe le parc du château.
                                                                                                                                                        

                                       Biographie réalisée avec l’aide des recherches de Frère Jean-Marie Goutierre que je remercie. Serge Randon

           Haut de page